Percussions

« Ce que nous jouons, c’est la vie. »
Louis Armstrong

 

La musique mandingue est une musique traditionnelle qui se transmet à l’oral de génération en génération. Elle accompagne toutes les fêtes, les célébrations et les rites des pays mandingues comme le Sénégal, leBurkina Faso, le Mali, le Congo, la Haute-Guinée et la Côte d’Ivoire notamment.
La musique mandingue est incontestablement la plus répandue et la plus connue de toutes les musiques africaines en France. Parmi les instruments les plus utilisés figurent le djembé, le n’goni, la kora, le doun-doun et le balafon.
Fruit des échanges et des métissages des peuples mandingues, cette musique est souvent associée à la parole des griots. Ceux-ci  racontent l’histoire de leur peuple en chantant au cours de cérémonies diverses. En terre mandingue, la musique et l’histoire sont indissociables.
La musique se caractérise à la fois par l’ élégance, l’énergie et la fougue des musiciens.

                                                                                   Les percussions enseignées par Hamid sont le djembé et le doun-doun.                                                                                 Des cours sont proposés le vendredi  aux enfants et le mercredi soir aux adultes au 10, rue de Vitré à Saint Melaine.

Le djembé signifie « tambour » dans la langue principale des pays mandingues. C’est un instrument de percussion utilisé en Afrique. Il est composé d’un fût de bois et d’une peau de chèvre ou d’antilope. Sa forme évasée servait autrefois comme mortier à piler le mil. Le musicien qui en joue est appelé djembefola. Le djembé est pour certains un vrai objet d’art. En effet, chaque musicien personnalise son instrument. Il est d’ailleurs très fréquent d’en voir dans les maisons en France en tant que souvenirs de vacances. Le djembé est sans doute l’instrument le plus connu en Europe parmi les instruments mandingues.

Le doun-doun est un ensemble de trois instruments : le sangban, le kenkeni et le dounoumba. C’est un des principaux instruments utilisés pour la musique africaine et notamment mandingue. Il accompagne, dans la plupart des cas, le djembé et forment ainsi le repère pour la danse africaine.
Il est donc composé de 3 fûts en bois qui ont la forme d’un tronc creux et cylindrique. Chacune des extrémités est recouvertes de peau de vache, bœufs et bien d’autres peaux épaisses d’animaux sauvages. Ces trois tambours forment un ensemble qui pourrait être comparé à notre batterie. Ils peuvent être positionnés horizontalement ou verticalement.